Jeux de société 2-5 ans

Jeux de société 2-5 ans

C’est pour le deuxième anniversaire de notre ainée que nous avons introduit les jeux de société. Je n’étais pas trop sure de moi car c’est un âge où la durée de concentration est assez réduite et où assimiler les règles d’un jeu peut encore être compliqué pour l’enfant ! Mais nous avons fait les bons choix et petit à petit nous avons complété notre collection qui est aujourd’hui…indécente…! Je me console en me disant que je teste pour vous ! Poursuivre la lecture de « Jeux de société 2-5 ans »

Jeux libres et matériel d’inspiration Montessori ou Steiner-Waldorf

Jeux libres et matériel d’inspiration Montessori ou Steiner-Waldorf

« Le jeu libre s’inscrit dans la même continuité que la motricité libre, la diversification menée par l’enfant ou les apprentissages autonomes. C’est faire confiance en la nature de l’enfant pour savoir ce qui est bon pour lui et pour son développement singulier et harmonieux. Par le jeu libre, l’enfant se connecte à ses besoins, à ce qui l’anime. Il apprend à se connaître lui-même et par extension, à mieux comprendre les autres ». Plus d’infos ICI.

Pour encourager le jeu libre, on peut proposer à son enfant du matériel qu’il pourra utiliser de plusieurs façons différentes, à sa guise et sans intervention de l’adulte quant à la finalité dudit jeu ou jouet.

J’ai longtemps été perplexe sur cette problématique de jeu libre mais tout simplement par méconnaissance. J’ai ainsi longtemps pensé que ce qui était caractérisé de libre était le jeu/jouet lui-même alors qu’il s’agit du fait de laisser l’enfant appréhender seul et à sa manière une situation et non seulement un objet. Finalement, tout jeu, tout objet pourrait entrer dans la catégorie des jeux libres finalement lorsque l’on saisit la finalité de la chose. Même une tablette VTech dont l’objectif semble a priori hyper défini peut devenir une plateau de commandes de navette spatiale super-sophistiqué ! Bref, vous aurez compris le principe fondamental : ne pas s’immiscer ni imposer notre vision ou une finalité à un objet déterminé et laisser l’enfant libre et autonome dans l’expression et l’utilisation de celui-ci.

Ainsi, ce qui caractérise le plus communément les jeux libres qui sont proposés dans le commerce sont leur absence de fonction particulière et leurs compositions durables. S’ils ne sont pas censés avoir de finalité déterminée, au sens de but de jeu arbitraire, ils doivent tout de même avoir pour finalité de développer les capacités motrices, sensorielles ou imaginaires, mais aussi le goût pour la découverte et l’autonomie de l’enfant.

Or, souvent dans les commerces on retrouve les jeux libres adossés ou même fondus au matériel tiré de la pédagogie Montessori ou de la pédagogie Steiner. Or, ce n’est pas vraiment juste comme raccourci.

La pédagogie Montessori est connue pour son organisation spatiale ainsi que l’organisation méthodique des activités proposées à hauteur d’enfant afin de favoriser son autonomie. Le matériel proposé dans la pédagogie Montessori est divers et varié, il peut tant s’agir d’objets du quotidien que de matériel purement éducatif. Ainsi, la notion de jeu libre, au sens de laisser l’enfant autonome quant à l’usage et la finalité de l’activité ou des objets proposés, n’est pas ce qui importe le plus dans la pédagogie Montessori. « Pour Maria Montessori, l’environnement préparé a surtout pour objet de libérer l’enfant de sa dépendance envers l’adulte lorsqu’il choisit ce qu’elle nomme un travail » (suite de cet intéressant article ICI). Maria Montessori ne parle donc pas de jeu mais de travail. Et le jeu dont il est question est plutôt une « activité dirigée » qu’un jeu libre organisé. La pédagogie Montessori me semble véritablement axée sur la réalité et non l’imaginaire qui domine le principe de jeu libre et donc le matériel d’inspiration Montessori n’est pas vraiment à placer dans la même catégorie que les jeux qui favorisent le jeu dit « libre ».

Je connais un peu moins la pédagogie Steiner-Waldorf, mais de mes lectures, il me semble que cette pédagogie est plus proche du concept de jeu libre en ce qu’elle tend plus vers la stimulation de l’imaginaire et de la créativité. On y favorise la mise à disposition de matériaux naturels afin de laisser à l’enfant le champ libre pour construire son jeu et laisser libre court à la représentation intérieure et à l’imagination.

Quoi qu’il en soit, j’ai donc pris le parti de diviser cet article en deux parties : les jeux qui favorisent le jeu dit « libre » et le matériel d’inspiration Montessori dont nous disposons à la maison.

  • Les jeux qui encouragent le « jeu libre »

    • L’arc en ciel et les amis de Grimm’s

Le premier objet « non défini » dont nous avons fait l’acquisition est le bien connu et magnifique arc en ciel de la marque Grimm’s. Je le voulais surtout car JE le trouvais magnifique pour être tout à fait honnête (comme le nuancier hihi) ! Il a finalement très vite trouvé sa place. Et il m’a fallu accepter que ma fille n’y voyait pas les mêmes usages que moi puisque par définition, cet objet n’avait pas d’usage prédéfini. Là où moi je voulais faire des constructions complexes, A. s’en servait de téléphone (oui oui, un des arc est sont téléphone portable !). Là où moi je voulais faire des parcours avec, A. s’en servait pour construire les murs de la patinoire de ses princesses. Il ne m’en fallait pas plus pour me rendre à l’évidence que j’essayais de définir son usage alors qu’elle avait décidé de l’usage qu’elle souhaitait lui donner. J’entravais donc son jeu libre.

img_5006Depuis, nous l’avons complété des petits amis Grimm’s  et c’est vraiment chouette ! Il s’agit de 12 personnages aux couleurs de l’arc-en-ciel Grimm’s et donc l’utilité n’est absolument pas définie. A. les adore et les utilise dans de nombreuses variantes de jeu et pas du tout nécessairement en complément de l’arc-en-ciel. Ils jouent même avec les figurines des princesses Disney, c’est pour vous dire !

Nous sommes désormais convaincus de l’intérêt de ce type de jeux et j pense que sa liste de Noël et d’anniversaire des 4 ans comprendra pas mal d’ajouts Grimm’s à notre collection !

  • Les Grapats (18m+ en fonction de la taille)

mandala-feuLes jouets Grapats, ce sont de chouettes jouets en bois (bouleau et hêtre) aux couleurs naturelles et dont  la simplicité des formes emmèneront à coup sûr vos enfants vers de lointaines contrées imaginaires ! Nous les avons découverts lorsqu’A. a eu 3 ans via la boutique Tétard et Nénuphar qui en propose un large choix (voir ICI). Encore une fois, j’étais franchement sceptique et ils ont finalement tout de suite trouvé leur place dans l’imaginaire de notre fille ! J’ai donc mis sur sa liste de Noël ainsi que sur sa liste des 4 ans, d’autres modèles pour élargir la collection ! Un large choix aussi chez Tangram, à retrouver ICI.

  • Spectra Rocker (1+)

img_8814Puis pour son 3e anniversaire, Tangram Montessori, nous a envoyé un Spectra Rocker de la marque Utukutu. Parfaitement adapté à l’âge d’A. à ce moment-là (à partir de 1 an et jusqu’à 5 ans), celui-ci est tantôt un pont, tantôt un bateau, tantôt un lit. Elle prend beaucoup de plaisir à se balancer et l’utilise très régulièrement. Nous y avons ajouté un coussin de la marque (à retrouver ICI), et elle l’utilise encore plus régulièrement !

Je pense que le Rocker est plus adapté aux plus petits et de 1 à 3 ans, le cadeau idéal ! Il faut dire ce qui est, ce sont de très jolis objets. Certes encombrants, mais de jolis objets qui ne donnent pas au séjour des allures de Kids Palace !

  • Triangle de Pickler (1+) 

img_7582Cet objet me faisait de l’œil depuis très très très longtemps, mais au même titre que la planche d’équilibre, le mari n’était pas convaincu et surtout, n’en voulait pas dans notre 60m2 (bon ok, ce dernier argument est plutôt rationnel !). Déménagement dans notre grande maison et ce dernier critère tombait à l’eau. Nous avons attendu que notre marque chouchou Utukutu propose son modèle de Triangle de Pickler, le Climbou Triangle, pour sauter le pas et évidemment, c’est un succès sans comparaison possible pour notre fan de motricité ! En plus d’être beau, il se plie et se range facilement. A près de 4 ans, elle grimpe dessus quotidiennement, je pense que la petite sœur va rapidement s’en accommoder aussi et qu’encore une fois, il nous accompagnera aussi longtemps que ses compères le Rocker et la Board. D’ailleurs, la combinaison des 3 nous permet de proposer de super parcours de motricité ! Quant à la planche toboggan, elle est tantôt l’entrée du château, tantôt un pont sur lequel les personnages doivent évoluer. En plus du côté motricité, le jeu libre que permet ce type d’objet est infini.

  • Planche d’équilibre (3+) 

img_6761La planche d’équilibre a été le gros point d’interrogation pour nous pendant plus de 2 ans ! J’en voulais absolument une pour A. et mon mari n’était absolument pas convaincu de l’intérêt. Je n’arrivais pas à le faire craquer car A. ne manifestait jamais d’intérêt pour elle chez les copains et je ne pouvais donc me targuer d’un « tu vois elle trouve ça génial ! ». Puis, nous avons eu la chance que la marque Utukutu nous fasse confiance et c’est ainsi que la planche d’équilibre est entrée dans nos vies ! La planche d’équilibre est un objet non défini par excellence. C’est tantôt une planche d’équilibre, tantôt un siège, tantôt un transat, tantôt une grotte, tantôt un toboggan. D’ailleurs, pour le moment (elle a bientôt 4 ans), c’est tout sauf une planche d’équilibre. Cela prouve bien à quel point ne pas lui imposer de finalité a été utile.

Côté esthétique j’adore et j’apprécie aussi de monter dessus (elle supporte jusqu’à 200 kg don’t worry !). Et surtout, c’est un objet qui va nous accompagner pendant très longtemps. J’ai hâte de voir l’évolution de l’usage qu’en feront nos enfants !

  • Sumblox (3+)

En discutant avec Karine de chez Tangram, j’étais perplexe à l’idée de tester les Sumblox car je trouvais A. beaucoup trop petite pour ce jeux. Les Sumblox sont un outils génial pour aborder les mathématiques : ce sont des blocs de bois permettant de comprendre de manière sensorielle les quatre opérations ! La hauteur de chacun des blocs correspond en effet à sa valeur : en empilant le bloc « 2 » et le bloc « 3 », on obtient la même hauteur que le bloc « 5 ». Le principe est génialissime mais A. a 3 ans alors que peut-elle en faire ? Karine, m’a simplement répondu, laisse la appréhender les blocs et tu verras !

Et en effet, GROS SUCCÈS de fou. Déjà, elle a tout de suite reconnu les chiffres alors que franchement je ne les trouve pas si évidents ! Et effectivement, elle s’est appropriée le jeu à sa manière. Bien sûr, elle n’en fait absolument pas un usage mathématique pour le moment. Mais elle joue quotidiennement avec comme des blocs de construction. C’est vraiment un investissement qui vaut le coup puisqu’il est évolutif et sera utilisé de différentes manières en fonction de l’âge de l’enfant. Jeu libre et surtout durable par excellence !

  • Blocs sensoriels (2+)

Typiquement un jeu que je me demande pourquoi nous n’avons pas acheté avant : les blocs sensoriels ! Comme les Sumblox, et combinés avec eux d’ailleurs, elle y joue quotidiennement pour construire des maisons et des châteaux à ses princesses. Le set est top et composé de 6 blocs « shimmering water » (eau colorée) , 6 blocs « sable » et 6 blocs « billes colorées ». Ils sont recommandés à partir de 2 ans mais honnêtement je ne comprends pas bien pourquoi. Je trouve que le volet sensoriel est super intéressant bien avant cet âge  et bébé#2 aura la chance d’en profiter dès qu’ils l’intéresseront !

  • STEM Blocks Kontu (1+)

Les STEM Blocks sont un ensemble de blocs magnétiques modulaires en bois conçus spécifiquement pour stimuler la pensée logico-mathématique et la curiosité. Comme pour les Sumblox, vu l’âge d’A., il n’est pas question ici d’aborder sérieusement le côté mathématique mais les enfants peuvent aussi développer d’autres compétences liées à la construction comme la géométrie et le repérage dans l’espace. Les apports des STEM Blocks vont bien au-delà des mathématiques. Ces blocs aident les enfants, avec l’accompagnement de leurs éducateurs et de leur famille à acquérir des compétences et savoir liés aux STEM (désignant 4 disciplines : science, technologie, ingénierie et mathématiques) en expérimentant et en jouant.

A. aime énormément le côté aimanté et constructions périlleuses. Elle n’y joue pas seule et demande de l’aide systématiquement car ce n’est vraiment pas évident ! Perso, j’adore ce jeu ! Je m’éclate toute seule à faire des constructions et on envisage de compléter le starter kit pour avoir plus de possibilités ! Je les trouve super intéressants aussi combinés aux Sumblox pour aborder en douceur les quantités : chiffre 1 = 1 bloc Kontu, etc. Bref, encore un jeu libre et évolutif qui va nous suivre un moment !

  • Matériel d’inspiration Montessori 

Bien qu’on les trouve régulièrement dans la catégorie des jeux, ceux-ci ont clairement un objectif d’apprentissage contrairement aux jeux favorisant le jeu libre qui ont certainement un effet d’apprentissage puisque chaque seconde de la vie d’un enfant est un apprentissage spontané mais dont ce n’est pas le but strictement visé.

Ainsi, lors de sa rentrée en petite section, comme nous ne l’avons pas inscrite en école alternative mais dans un grand groupe public, nous étions quasi certains que sa classe ne disposerait pas ou de peu de matériel pédagogique d’inspiration Montessori. Ce n’est pas pour autant que sa maîtresse n’use pas de techniques d’apprentissage issues de la philosophie mais en tous cas, elle ne dispose pas du matériel. Il a donc fallu trouver un équilibre entre mon envie (que je ne masque pas) d’inclure du matériel d’inspiration Montessori dans notre quotidien, le caractère onéreux de ce matériel et notre volonté de ne pas transformer ses instants de jeux à la maison en activités dirigées constantes. Nous avons donc tenté d’acheter uniquement ce qui serait vraiment susceptible de susciter son intérêt sans la surcharger ni faire peser sur elle quelconque attente en matière d’apprentissages dirigés.

A. présente un intérêt accru pour tout ce qui est géographie/planètes/etc. Nous avons donc tenté de susciter son intérêt en prenant un globe Montessori chez Tangram que nous avons complété d’un kit Ma Montessori Box géographie pour avoir le puzzle et les cartes aux mêmes couleurs. Et c’est vraiment un succès ! Evidemment, ce n’est pas un jeu auquel on joue quotidiennement mais elle prend plaisir à le demander assez régulièrement. Elle se délecte du puzzle des continents et de retrouver le nom de chacun d’entre eux. Par rapport à ce que préconise Alvarez dans son livre Les lois naturelles de l’enfant, nous avons « sauté » l’étape terre/mer où l’on commence par expliquer à l’enfant qu’il y a 2 types de surfaces sur la Terre car elle nous semblait l’avoir déjà acquis.

Lors de cette commande nous avons également commandé les blocs de cylindres. Pour être honnête, ce matériel me faisait rêver et je savais qu’il plairait à ma fan de motricité ! Ce matériel permet à l’enfant de développer sa discrimination visuelle des tailles. Indirectement, les blocs de cylindres préparent à l’écriture car l’enfant saisit leur bouton de préhension avec la pince à 3 doigts. A son âge, nous avons directement acheté les 4 ramettes. Sacré budget mais aucun regret car elle y joue quasi quotidiennement !

Sur Vinted, j’ai également acheté les classiques barres rouges qui permettent à l’enfant de développer sa discrimination des longueurs. Je ne m’attendais pas à un truc aussi énorme ! C’est un chouette outil mais purée trop volumineux. Il n’est donc pas en accès libre dans son coin jeu. Je suis un peu perplexe quant à son utilité en milieu « maison ». Heureusement, j’ai fait une bonne affaire donc je ne m’en mords pas les doigts !

img_5012

Toujours dans les nouveautés, nous avons introduit une balance (aussi Tangram) qui l’a beaucoup intriguée !  Nous lui avons expliqué le principe, ça lui a beaucoup plu et elle réinterroge régulièrement. A côté, elle joue en jeu libre avec également et c’est super !

Mon mari lui propose toujours le même type de jeu pour l’appréhender : elle choisit des jouets, le plus souvent ses Barbies, puis les pèse à la main. Elle doit déterminer laquelle lui semble la plus lourde des 2. Puis entre en jeu la balance. Elle adore !

Enfin, nous avons également acheté un nuancier de couleurs. Je savais que c’était probablement trop tôt mais je le voulais absolument ! Comment ça parfois on achète des choses pour les parents ? Oui oui, j’assume ! L’idée ici est de travailler la discrimination visuelle des couleurs. Comme je m’y attendais, elle n’accroche pas plus que ça pour le moment mais ça vient doucement, au fil d’idées de nos idées !

img_5007

Vous serez peut-être intéressés par les articles suivants :