Sélection d’idées cadeaux à offrir à une future ou jeune maman

Sélection d’idées cadeaux à offrir à une future ou jeune maman

Quelle que soit l’occasion ou tout simplement par envie de faire plaisir, j’ai regroupé ici quelques idées de cadeaux à offrir à une future maman pendant ou après sa grossesse. Cette liste regroupe mes idées et celles issues d’un petit sondage Intagram et n’est donc forcément pas exhaustive alors sentez-vous libres d’ajouter votre pierre à l’édifice en commentaire !

♦ Avant l’accouchement 

  • Cadeaux « pratiques » ou « utiles »

    • BD sur la grossesse de Lucile Gomez 

9782845942790_1_75Cette BD est une pépite ! Dans le Tome I, en message de fond : les femmes savent accoucher, c’est naturel. Vérité trop souvent oubliée devant une médecine trop présente et traitant la naissance comme une pathologie. Il ne s’agit pas du tout d’un livre orienté pro-naissance naturelle ou contre naissance médicalisée. Elle remet simplement les pendules à l’heure, explique de façon imagée et simple ce qui se passe pendant une naissance et surtout avant la délivrance, et suggère aux femmes de redécouvrir leurs super-pouvoirs ! Un chouette cadeau à offrir.

Le Tome II devrait entrer plus en détail sur certains sujets. Il sort fin novembre 2020 !

    • Un séance d’haptonomie 

baby-belly-1533541_1920Si les parents n’ont pas déjà planifié des séances d’haptonomie ou ne connaissent pas, ce peut être une super expérience. L’haptonomie permet aux parents de « se connecter » à leur bébé pendant sa vie in utero.

« La mère découvre que grâce à la partie de son système nerveux qui est régie par l’affectivité (les voies sous-corticales), elle peut entrer en contact direct avec son enfant, de l’intérieur. Elle peut, sans même poser les mains sur son giron, aller activement à la rencontre de son enfant : elle lui donne ainsi, grâce à la détente que ce simple geste entraîne, toutes possibilités de répondre en s’approchant ou s’éloignant, en bougeant très doucement, en se balançant. En effet, les tonus du diaphragme et du périnée maternels sont très sensibles à l’état affectif de la mère : l’enfant en discerne les moindres changements et y réagit. Elle peut ainsi lui apporter du calme et de la sécurité, même dans les moments difficiles, pour elle comme pour lui. Elle se découvre capable de le protéger, ce qui est rassurant pour elle, pour l’enfant et pour le père. C’est pourquoi l’haptonomie peut apporter un soutien précieux lors des grossesses dites « à risque ». Et, d’une façon générale, pendant tous ces moments où les questions médicales et techniques font passer la relation affective au second plan, l’haptonomie peut procurer une aide très utile et concrète aux parents et à l’enfant » (texte complet à retrouver ici).

De notre côté, nous aurons notre première séance très bientôt, j’ai hâte ! 

    • Cours de portage

dscf8514Que les parents aient prévu de porter ou non (souvent ils ne savent même pas que des cours existent), ce peut être une très chouette expérience solo ou de couple, ou même en famille avec les grand-parents ! Avant la naissance, le cours de portage permet de prendre le temps d’assimiler les acquisitions faites pendant le cours et de bien choisir les moyens de portage avant d’acheter des choses qui in fine ne nous conviendraient pas ! C’est par ailleurs, souvent un chouette moment d’échange global avec la monitrice (99% sont des femmes donc le féminin l’emporte) qui saura faire profiter la future maman de toute son expérience et de sa bienveillance.

Sur ce site sont répertoriées toutes les formations sérieuses de portage et ensuite sous chaque lien, les associations répertorient leurs monitrices/moniteurs. 

    • Si la maman a prévu d’allaiter
      • Le Manuel très illustré d’allaitement

img_1033Quand on envisage d’allaiter et qu’on souhaite acheter un livre sur le sujet, celui que l’on retrouve partout est celui du Dr Thirion. Il n’est pas trop mal mais il n’est pas aisé à lire et il manque beaucoup d’informations pratiques. Permettez-moi de vous présenter une pépite qui devrait être entre les mains de toute future maman allaitante : le Manuel très illustré d’allaitement. Cet ouvrage combine information et illustrations afin d’aborder de façon ludique mais sérieuse, concrète mais précise l’allaitement sous toutes ses coutures. L’autrice y aborde les informations préalables : l’histoire de l’allaitement et les choix qui conduisent ou non à allaiter. Puis le livre décode tour à tour les positions, pullule de conseils, aborde les difficultés éventuelles, les petits et grands maux de l’allaitement ainsi que la question des tire-laits, le retour au travail, et même jusqu’au sevrage. Bref, un livre à lire et à offrir !

      • Un T-shirt Tajine Banane

779e3457-47ae-4169-b44b-adf49abeab94Quoi de mieux que d’allaiter avec style ? Tajinebanane propose des vêtements d’allaitement stylés, confortables et pratiques pour un allaitement décomplexé tout en restant discret ! Moi, je suis une fan de la première heure et j’ai déjà pas mal de leurs modèles !

    • Manteau de grossesse/portage 

0313fd2d-65bd-45b6-9025-57b4e4ecf0fbSi un bout de la grossesse a lieu par temps frais ou carrément en hiver, le manteau de grossesse peut être un chouette cadeau ! Il y a aujourd’hui de très jolis modèles et j’ai répertorié mes favoris dans cet article sur le portage par temps frais (les manteaux de portage sont également des manteaux de grossesse), à retrouver ici.

 

  • Cadeaux « bien-être »

    • Massage spécial femme enceinte

wellness-589774_1920Mon mari m’a offert un massage spécial « femme enceinte » dans le salon Thémaé à Paris pour A. et ce fût l’un de mes plus beaux souvenirs de grossesse. Un moment hors du temps, avec un rituel autour du thé que j’affectionne particulièrement. Il a réitéré pour bébé#2 et j’ai hâte d’y retourner pour me faire chouchouter. Par ailleurs, certains professionnels de la périnatalité sont également formés au massage des femmes enceintes ! On peut lire sur certains sites que le massage pour femme enceinte peut comporter des risques pendant la grossesse. Honnêtement, si le masseur est formé, pratique un massage doux et lent, n’utilise pas d’huiles essentielles, je ne vois pas le soucis.

Lors du sondage Instagram, plusieurs mamans ont évoqué le massage Watsu. Késako ? 

« Le massage watsu a la particularité de se dérouler dans une eau à 35 °C. La personne s’abandonne dans les bras du praticien qui va accorder ses mouvements à la respiration. Il alterne alors des gestes de bercement, d’étirement et de pression sur les méridiens, permettant ainsi de faire circuler l’énergie. Contrairement à un massage classique où l’on doit suivre un protocole précis, le watsu offre une plus grande liberté au professionnel. Ce dernier peut adapter ses mouvements en fonction des aptitudes à se laisser porter, des attentes ou de l’état émotionnel » (suite de l’article ici). 

    • Une séance aquatique prénatale 

img_5523Toujours dans le milieu aquatique à l’instar du massage Watsu, une femme enceinte appréciera certainement une séance aquatique prénatale. Sur Paris, j’ai entendu beaucoup de bien de l’institut Bien naître et devenir et je vais programmer une séance le mois prochain pour bébé et moi ! J’avais, pendant la grossesse d’A., suivi des cours de yoga prénatal aquatique à l’institut de la Source à Asnières-sur-Seine dès mon 3e mois de grossesse et ce fût une chouette expérience. Cette fois-ci, le contexte du Covid ne m’aura malheureusement pas permis de m’adonner aux mêmes activités. 

    • Cours de yoga prénatal 

meditate-1851165_1920Au même titre que les séances aquatiques, on peut songer à offrir à une future maman des cours de yoga prénatal. Ce sont souvent des séances très douces et adaptées aux mamans qui ne pratiquent pas le yoga habituellement.  

 

    •  Blessing way 

1e367feb-c0ed-4017-89fa-f1017dcf2769Tous ceux qui me connaissent savent que je ne suis pas fan des « Baby Shower ». Je ne peux me résoudre à célébrer un enfant qui n’est pas encore né. C’est pourquoi j’ai tant apprécié découvrir le Blessing way ou Mother’s blessing lors de la grossesse de l’une de mes amies (en photo à droite).  

« Le blessing way, littéralement « le chemin de la bénédiction » est d’origine navajo. Il s’agit de partages entre amies, un moment intimiste et doux autour de future maman, pour lui apporter du bien-être, du soutien, pour célébrer sa maternité, pour honorer la future maman ». Pour plus d’informations, je vous renvoie vers le site de mon amie et doula, Katy, ici

A l’heure où je publie cet article je ne suis pas encore décidée sur le fait de vouloir ou non organiser un Blessing way pour cette grossesse, je n’hésiterai pas à mettre à jour l’article le cas échéant !  

Crédit Photo : Marion Leuger

  • Cadeaux « plaisir »

    • Bola de grossesse

img_3779Un bola de grossesse est un bijou spécialement dédié à la grossesse et qui se porte en sautoir autour du cou d’une longueur suffisante pour que ses sons résonnent sur le ventre et bercent bébé. J’adore le concept, la signification et pour cette grossesse, je porte un bola de la marque Sara Lisa avec une petite plaque gravée des initiales d’A. et d’un petit cœur représentant le futur bébé.

    • Produits de beauté spécial « femme enceinte »

89baa144-49b6-46a8-98a0-75989dd9dceaimg_5062Il y a aujourd’hui de nombreux produits dédiés à la femme enceinte et pouvant lui procurer un petit instant plaisir à la maison. Mes gammes clean et préférées se trouvent chez Néobulle (à  gauche) et Daylily Paris (à droite).  Vous les retrouverez également dans l’article sur mes indispensables de grossesse.  

    • Panier de douceurs ou de gourmandises 

bread-4920162_1920Si on connaît bien les goûts de la future maman, un petit colis rempli de choses qu’elle aime est un chouette moyen de l’accompagner dans sa grossesse. Pour ma part, grosse fan de salé que je suis, un colis rempli de curlys et je suis refaite !! En plus avec les hormones de grossesse, je n’ai pas d’acné et donc les cacahuètes ne me font même pas peur !!!

    • Séance photo 

pregnant-1245703_1920Pour immortaliser ces moments et ce corps portant la vie, offrir une séance photo avec un professionnel peut être un super cadeau ! Il y a de plus en plus de professionnels spécialisés dans les clichés de maternité.

 

♦ Après l’accouchement 

Lorsque l’on vient d’accoucher, tout notre monde est sens dessus dessous. Et ce, quel que soit le bonheur ressenti, quelle que soit la magie de cet événement. Et il est primordial que la nouvelle mère (même si c’est son 5e enfant) puisse embrasser ce quatrième trimestre de grossesse et particulièrement ce mois qui suit l’accouchement sans s’encombrer d’autre charge mentale que de prendre soin d’elle et de son nouveau-né.

Alors je ne vais pas vous proposer ici de liste de cadeaux conventionnelle comme j’ai pu le faire pré-accouchement ci-dessus car finalement de quoi à besoin cette jeune mère ? Elle a principalement besoin de temps, de calme et de sérénité.

Mais alors que puis-je lui offrir ?

  • Votre temps

hourglass-620397_1920Souvent, lorsque l’on rend visite au bébé et à ses parents, on vient, on ramène un petit présent, on pose ses fesses dans le canapé de nos amis, éventuellement on espère tenir cette petite boule de bébé quelques instants et pour ne pas trop déranger, on repart. La mère a-t-elle vraiment besoin de cela ?  Elle a besoin de couver mais cela n’exclut pas d’avoir envie ou même besoin de sociabiliser. Alors ramenez vous même ce goûter et ce jus, et proposez-lui, par exemple, de bercer ou porter son bébé pendant qu’elle prend une douche. Proposez-lui de veiller une petite heure sur son bébé le temps qu’elle s’assoupisse quelques instants puis vous prendrez le thé. Proposez-lui de lui préparer à manger, de ranger, de repasser.

La société actuelle oblige la mère à être 100% opérationnelle dès l’accouchement. Elle ne doit pas s’autoriser à flancher ou à avoir un coup de mou. Elle DOIT être heureuse car elle vient de donner la vie. Or, nombre de mères connaissent un baby-blues plus ou moins fort et nient leurs ressentis car elles les pensent socialement inacceptables. Offrez-lui votre oreille attentive et bienveillante.

Souvent rien ne sert de lui proposer du temps sans son bébé, ce n’est pas tant cela dont elle manque. Elle manque de personnes qui vont comprendre ce qu’elle vit à cet instant présent. Certains mères sont d’ailleurs très sensibles pendant cette période et ne souhaitent pas que l’on touche leur bébé, respectez cela également sans le prendre pour vous car il n’en est rien.

Pour d’autres encore, elles apprécieront que vous emmeniez les aînés faire un petit tour afin qu’elle puisse passer un peu de temps seule avec son nouveau-né. 

  • Du ménage 

cleaning-3977589_1920Sur le même principe que le temps de présence, de garde ou d’écoute, on peut proposer du temps de ménage. Tout le monde n’a pas le budget pour une femme de ménage et la dernière chose dont une jeune maman a besoin de se soucier est l’état de sa maison ou le panier de linge à repasser qui déborde.  

  • Un repas 

pumpkin-soup-2972858_1920Pendant cette couvade plus ou moins longue, et une fois que les 11 pauvres jours de congé paternité sont écoulés et qu’elle reste seule, il peut parfois être difficile pour la maman même de se faire à manger. Je l’ai vécu pour A., elle avait besoin d’être constamment portée et je peinais même à me faire à manger. Proposez-lui de lui apporter un plat ou deux à congeler. Ce peut même être fait avant l’accouchement pour qu’elle n’ait plus qu’à décongeler et réchauffer une fois bébé arrivé. 

Attention toutefois pour le prénatal à penser à préparer des plats sans protéines de lait de vache car c’est l’une des intolérances/allergies les plus courantes et si c’est le cas de votre jeune maman, et qu’elle allaite, elle ne pourra pas manger vos plats sans peiner fortement la digestion de son nouveau-né ! 

  • L’entourer d’un petit village 

hand-1917895_1920Parfois on ne peut pas être présent physiquement pour la maman parce qu’on habite loin ou parce que nos vies à 1000 à l’heure ne nous permettent pas d’être présent comme on le souhaiterait. Nous avons tous nos contraintes, nos familles, nos quotidiens. Mais nous vivons à l’ère du numérique et il n’y a rien de plus facile que de créer un petit groupe Whatsapp ! Créez un groupe avec quelques amis proches, sœurs ou même mères  : des personnes qui vont lui faire du bien, qui ne seront pas dans le jugement mais dans l’écoute. La maman pourra déposer sur ce groupe ses angoisses, ses coups de mou mais aussi ses joies et partager des photos de son bébé. L’avantage du groupe composé de plusieurs personnes est qu’il y aura normalement toujours quelqu’un pour lui répondre rapidement et assurer une présence, même virtuelle.

  • Organiser un « Goldblessing » avec une Doula

e313ea5e-c3c5-4f84-b64a-b530fd229efdIl s’agit ici de célébrer la mère et son bébé post-accouchement sur des principes similaires au blessing way. 

« tout en douceur, en suivant votre rythme et celui de bébé, prendre le temps pour accueillir la nouvelle mère que vous êtes devenue, ou encore faire une cérémonie d’accueil de votre nouveau-né pour lui dire solennellement bienvenue », je reprends encore une fois les mots de Katy et vous renvoie vers son site pour plus d’informations, ici

Photo : instant capturé lors du Goldblessing de mon amie Myriam et de son magnifique petit Mathis. 

  • Massage post accouchement

Comme en période prénatale, le massage post accouchement est toujours une bonne idée ! 

  • Soin Rebozo post accouchement

95aa87f4-530e-476e-9feb-25ea7b9a716fLe soin rebozo se fait à 4 mains et est traditionnellement donné pour honorer la femme qui vient de donner la vie. C’est également un soin adressé à toutes les femmes qui vivent une étape dans leur vie, une épreuve, un changement d’état, ou tout simplement à toute femme qui souhaite faire une pause, se faire plaisir, se ressourcer, s’offrir un temps pour soi.

« Douceur, accueil, bienveillance, lenteur, chaleur sont au coeur de ce soin. Vous entourer tout en vous laissant suffisamment d’espace pour vous rencontrer au coeur de vous mêmes, vous accompagner dans ce que vous avez à traverser, être en présence tant dans nos mains que dans nos attentions, nos gestes, autant de détails qui n’en sont pas et qui vous permettront d’aller à la rencontre de la personne la plus précieuse que vous ayez à contacter : vous! Pour cela, 4 phases sont prévues et la durée est d’environ deux heures et demi.
– Un massage (à l’huile) à quatre mains, favorisant un relâchement profond
– Un bain chaud/hammam aux plantes
– Temps de sudation sous couvertures
– Un enveloppement/resserrage du corps avec le rebozo en sept points clés du corps (tête, épaules, ventre, bassin, cuisses, genoux, pieds) » (suite de l’article, ici). 

Crédit Photo : Marion Leuger

  • Séance photo 

baby-2717347_1920Une séance photo avec le nouveau membre de la famille pour immortaliser les premières semaines. 

  • Un colis de douceurs spéciale maman (et interdit de compter les calories !) 

Comme en prénatal, un petit paquet plein de douceurs adapté aux goûts de la jeune maman peut être un très chouette présent et un belle attention. 


Autres articles du Blog sur le thème de la grossesse et de la naissance : 

Le rythme scolaire et l’organisation du temps en maternelle

Le rythme scolaire et l’organisation du temps en maternelle

C’est une chose de préparer son enfant à l’entrée en maternelle (pour un article sur le sujet, c’est ici), mais c’est encore autre chose de réussir à tenir le rythme scolaire !

Chez nous c’est un challenge particulier car A. n’a jamais été gardée en collectivité et n’a donc jamais réellement eu de contrainte horaire ou d’organisation (à quelques exceptions près). C’est l’avantage d’une garde à domicile mais c’est d’autant plus stressant pour nous maintenant !

A partir de la rentrée, nous allons tous devoir trouver un rythme pour nous adapter au rythme scolaire. Alors nous sommes partis à la pêche aux outils qui pourraient nous aider dans la mise en place, la compréhension et surtout la fluidité de ce rythme.

  • Un semainier

L’idée avec cet outil est de lui permettre de visualiser sa semaine et de la séquencer. Le semainier va lui permettre de savoir quel jour nous sommes, s’il y a école ou non, qui vient la chercher (papa, maman ou mamie), si elle reste au goûter ou à la garderie ou non. Bref, il doit lui permettre d’avoir de la visibilité sur ses journées. Le tout sans tomber dans la complexité car elle n’a que 3 ans et demi.

Je n’ai pas le temps de réaliser un semainier complètement DIY mais j’étais embêtée car ne trouvais pas exactement ce qui nous correspondait dans le commerce, notamment en termes d’illustrations. Je savais que des illustrations personnalisées parleraient bien plus à A. que du « prêt-à-porter ». Alors nous sommes partis sur un mi-cuit !

Pour base : le semainier Ouikili. J’ai pris celui avec un défaut (que je n’ai toujours pas trouvé d’ailleurs !) car le prix était super intéressant (10€). Il existe sans défaut aussi à une 20aine d’euros. Ou alors en version complète avec des magnets déjà faits mais à des prix bien plus élevés. Pour des personnes cherchant quelque chose de complet et de prêt à utiliser, je pense que vous pouvez y aller les yeux fermés ! Son avantage majeur selon nous : il est de taille idéale et magnétique.

Pour les magnets, j’en ai commandé 2 sortes :

  • quelques magnets de base chez Ouikili, notamment ceux qui représentent le goûter, le docteur et le coucher (afin de nous permettre de lui signifier quand elle va dormir ailleurs qu’à la maison).
  • et des magnets personnalisés commandés chez Photoweb (ils étaient les moins chers quand j’ai fait mon benchmark) pour représenter les membres de la famille ainsi que les éléments de son quotidien qu’elle connaît. Pour l’école, j’ai pris une photo de son école, pour la cantine et la sieste, j’ai pris en photo la page illustrant la cantine et la sieste tirées de son livre préféré sur l’école et de même pour la garderie. Au moins, je suis certaine que ces images lui parlent !

Et voilà le résultat !

850dd57a-b25a-44d4-bbf7-2b728a026502

  • Alternatif ou complémentaire : le petit train de la semaine

ceee1393dccac9f6d37d9d70ed470a52Pour aborder la semaine qui passe et proposer à l’enfant une visualisation de celle-ci, le train de la semaine est un super outil ! Ici, je n’ai aucun mérite car c’est l’une de mes amies (que je remercie mille fois !) qui nous l’a réalisé ! Il sera un super complément pour petit à petit nommer les jours en plus de les reconnaître. Vous pouvez en trouver en impression libre ici.

  • Un réveil

125920Ce fût la grande question : a-t-elle besoin d’un réveil ? Non, je ne le pense pas pour le moment ! Mais, car il y a toujours un mais, il existe aujourd’hui des alternatives aux réveils classiques hyper intéressantes pour les enfants ! Notre choix s’est porté sur celui-ci que j’ai déniché quasi neuf sur Vinted pour moitié prix. Il est ultra simple et compact : on règle l’heure et à l’heure indiquée, le réveil indiquera que le mouton doit se réveiller. Il peut également sonner si on le souhaite (A. souhaite qu’il sonne d’ailleurs !). C’est ludique et cela permet de sortir l’enfant en douceur de son sommeil le matin.

  • Ritualisation du matin et du soir 

Chez nous, nous avons peu l’habitude des rituels car, chaque enfant étant différent, notre fille n’est pas très rituel-friendly ! Nous avons un semblant de rituel du soir depuis ses 2 ans et demi/3 ans mais rien de folichon, on sait juste qu’elle ne va pas dormir si elle n’a pas eu ses lectures et ses papouilles et ce, quelle que soit l’heure ! Nos soirées sont donc rythmées : on monte, brossage des dents, parfois petit jeu calme, lecture et dodo. Mais, ce n’est absolument pas lié à un horaire ou à une régularité.

Pour la rentrée, ce qui va le plus nous changer seront les matinées car jusqu’à maintenant Mademoiselle A. était gardée à la maison et donc nous pouvions la laisser dormir aussi longtemps qu’elle le souhaitait, elle pouvait prendre tout le temps qu’elle souhaitait pour s’habiller et prendre son petit déjeuner également. Désormais, ça va être  réveil aux aurores et la course à la montre pour être à l’heure à l’école ! Début de la classe à 8h20 et donc réveil vers 7h15 pour elle qui jusqu’à maintenant se réveillait aux alentours de 9h/9h30 ! D’où, je pense, l’intérêt de ritualiser. Pour instaurer cela en douceur, nous lui avons proposé une activité manuelle : créer son rituel du matin ! Sur une feuille, nous lui avons proposé de dessiner les étapes de son rituel du matin : réveil, habillage, petit-déjeuner, brossage de dents, jeu court (avec timer) et départ pour l’école. Nous nous sommes dit qu’il valait mieux se réveiller un peu plus tôt et être en mesure de proposer un petit jeu court de sorte qu’il serve de « carotte » pour tout ce qui précède et d’être surs que les batteries affectives sont bien remplies avant d’entamer une journée de séparation !

Et voilà le résultat :

img_4623

Pour le soir, le rituel n’est pas aussi formel. Nous avons juste ajouté au rituel déjà en place la préparation des affaires pour le lendemain !

  • S’y prendre à l’avance et « régler » l’enfant ? 

Là-dessus j’ai une position similaire à la préparation de l’enfant allaité pour la garde par un tiers. Je ne pense pas que l’enfant ait besoin d’être habitué ou « réglé » en amont, et encore moins pour les petites sections qui disposent d’un temps de sieste pour récupérer si le changement de rythme les fatigue. Je changerai peut être de discours dans quelques temps mais en ce qui nous concerne je compte bien la laisser profiter de ses grasses matinées tant qu’elle le peut et aussi souvent qu’elle le pourra ! En revanche, nous la préparons verbalement, on lui explique que ça va être différent, au même titre qu’on lui parle de l’école.

Voilà pour nos petits outils ! N’hésitez pas à nous partager les vôtres en commentaire !

 

Pourquoi et comment choisir les chaussures souples de mon enfant ?

Pourquoi et comment choisir les chaussures souples de mon enfant ?

C’est un sujet qui peut paraître peu important mais il n’en est rien ! Beaucoup de désinformation sur le sujet, une forte présence de marques « historiques » qui ne respectent pas la souplesse nécessaire aux petits petons de nos bébés ainsi que des prix qui poussent les parents à se tourner facilement vers des chaussures bon marché et de piètre qualité.

L’objectif de cet article est de rappeler les principes qui peuvent aider au choix des chaussures pour bébé puis bambin, vous partager notre cheminement et vous apporter la vision d’un professionnel sur le sujet avec la participation de Maud, la propriétaire de la boutique et du site emblématique de la chaussure souple : Petits pas de géant !

Poursuivre la lecture de « Pourquoi et comment choisir les chaussures souples de mon enfant ? »

Ma liste de naissance

Ma liste de naissance

C’est aujourd’hui de plus en plus courant de faire une liste de naissance avec des idées cadeaux pour les proches et amis. C’est même souvent la première chose que les personnes demandent quand on parle du futur bébé ! Et finalement, ce n’est pas plus mal car cela nous permet, futurs parents, de cibler les objets et nos envies et de ne pas nous retrouver avec des choses qui, soit ne nous plaisent pas du tout, soit ne nous sont d’aucune utilité, ou pire, quand il y a une fratrie, que nous possédons déjà.

De notre côté, pour A., nous avions fait une petite liste de naissance car nous avions acheté pas mal de choses par nous-même finalement. Mon côté control freak avait du mal à attendre la naissance pour recevoir lesdits objets..! Pour bébé#2, c’est différent, j’ai fait une liste plutôt axée « plaisir » car nous avons déjà tous les objets de « première nécessité ».

Après mes indispensables de grossesse (à retrouver ici), je vous propose donc de vous partager une liste agrégée avec certains objets issus de la liste initiale pour A. et leurs éventuels retours d’utilisation. Cette liste n’est absolument pas un modèle à suivre : c’est notre liste 🙂 Elle est là pour vous donner d’éventuelles idées and that’s it ! Poursuivre la lecture de « Ma liste de naissance »

La parentalité positive ce n’est pas pour moi !

La parentalité positive ce n’est pas pour moi !

Coucou ! Pouf t’es tombé dans le panneau du titre racoleur ! J’ai hésité avec « La bienveillance m’a tuée » et « Parentalité positive ou le burn out assuré », finalement chacun de ces titres aurait été bien pour le contenu que je vais y mettre parce que je ne suis d’accord avec rien de tout cela. Je n’aime pas utiliser ces termes qui sont complètement abstraits et en même temps qualitatifs. Tout comme je n’aime pas lire et entendre que ces termes causent la dérive de parents, en poussant même certains au burn out total.

Pourtant c’est super à la mode de critiquer « l’hyperparentalité » ! Les articles se multiplient doucement pour « dénoncer », « traîner dans la boue » cette parentalité dite positive et bienveillante. Ça vient tantôt des médias, tantôt de mères qui considèrent que suivre les préceptes de ces « modes d’éducation » les a poussé à bout. Poursuivre la lecture de « La parentalité positive ce n’est pas pour moi ! »

Mes indispensables de grossesse

Mes indispensables de grossesse

Malgré mon côté grosse pigeonne de consommation (que je soigne je vous le promets !), je n’ai pas cédé pour la grossesse aux achats intempestifs comme ce pu être le cas une fois mon bébé arrivé…! Comme d’habitude, on est toujours moins généreux avec soi-même. Je vous partage quand même ici mes quelques indispensables de grossesse qui m’ont accompagnée tant pendant ma grossesse avec Alex qu’avec bébé#2. Poursuivre la lecture de « Mes indispensables de grossesse »

Sélection de livres pour accueillir un petit frère ou une petite sœur

Sélection de livres pour accueillir un petit frère ou une petite sœur

Comment préparer l’aîné/les aînés à l’arrivée d’un nouveau bébé dans la famille ? C’est l’une des questions qui revient le plus souvent une fois que la grossesse est confirmée !

Chez nous, Alex (3 ans à la date des faits) a plutôt rapidement assimilé le concept du bébé dans le ventre et a spontanément commencé à en parler. J’avais beaucoup de mal à y croire mais elle savait que j’étais enceinte avant même que je fasse le test !! « Tu as un bébé dans ton ventre » m’avait-elle balancé entre deux répliques avec ses poupées. C’était parti pour la « préparation » de l’aîné 🙂

Poursuivre la lecture de « Sélection de livres pour accueillir un petit frère ou une petite sœur »

Lectures sur le sommeil

Lectures sur le sommeil

J’ai beaucoup écrit sur le sommeil et je reçois souvent des demandes de conseil sur les lectures relatives au sommeil, alors voici un article de mes must-read (ou presque) sur le sommeil !

Avant de passer à la liste (qui ne va pas être très dense vu le peu d’ouvrages de qualité trouvés sur le sujet !), je pose quand même ici les bases pour qu’on soit tous sur la même longueur d’ondes et tous dans le même état d’esprit. Pour ceux qui débarquent sur le Blog, vous ne trouverez pas ici de conseils consistant à laisser pleurer votre enfant (cruel et violent selon moi, pour plus d’informations, c’est ici) ni de modes d’emploi sur comment « apprendre » à dormir à votre enfant. Pour moi, la clé d’une parentalité sereine concernant le sommeil c’est de tout simplement s’informer et comprendre.

  1. Comprendre comment se structure le sommeil d’un enfant en fonction de son âge
  2. Accepter que celui-ci soit différent du notre et bien sûr totalement socialement inadapté (sinon ce serait trop simple !)
  3. Lâcher prise car TOUS LES ENFANTS DORMENT UN JOUR  !

Poursuivre la lecture de « Lectures sur le sommeil »

Idées de jeux, jouets et activités de 0 à 2 ans et motricité libre

Idées de jeux, jouets et activités de 0 à 2 ans et motricité libre

Ce fût difficile pour moi de me replonger dans cette tranche d’âge qui me semble si loin maintenant du haut de mon ancienneté de 3 ans et demi en tant que parent mais on rempile bientôt alors ça me permet de repenser les choses pour bébé#2 et de faire un peu de tri !

Je pense qu’on peut découper cet article en deux périodes : 0-12 mois puis 1 à 2 ans.

Enfin, concrètement, on pourrait même commencer à 6 mois car si l’on suit les préceptes de la motricité libre, la période 0-6 mois ne devrait pas être tellement fournie en termes de jouets !

Commençons par là : qu’est ce que la motricité libre ? 

Et pour vous en dire plus, je laisse la plume à Marion Leuger! Poursuivre la lecture de « Idées de jeux, jouets et activités de 0 à 2 ans et motricité libre »

Comment l’hypnose et la méditation peuvent-elles m’aider dans ma parentalité ?

Comment l’hypnose et la méditation peuvent-elles m’aider dans ma parentalité ?

Je n’ai pas vécu de choses plus difficile, challenging et épuisante que la parentalité. Ne me comprenez pas mal, je ne regrette pas une seconde de ma vie de mère, j’embrasse de tout mon corps et de toute mon âme la maternité. Mais force est de constater que c’est la mission la plus difficile qui m’ait été donnée d’entreprendre. Je ne vous apprends rien, la parentalité ce n’est pas le monde des bisounours : entre les difficultés inhérentes à la parentalité qui découlent de la méconnaissance et de l’apprentissage continu de ce rôle et la constante prise de recul qu’il implique, c’est dur. Personne n’accouche de son enfant avec un Bac+5 en parentalité, personne. La théorie devient rapidement insuffisante face à la pratique. Bref, on doute, on craque, parfois on s’effondre. Et si on n’est pas en mesure de puiser dans le village qui nous accompagne les ressources nécessaires ou que ce village est inexistant, on peut rapidement toucher le fond.

Alors aussi terre à terre que je puisse être, je souhaite vous parler des quelques choses qui, moi, m’ont aidées dans ma parentalité. Poursuivre la lecture de « Comment l’hypnose et la méditation peuvent-elles m’aider dans ma parentalité ? »