Learn & Play : apprendre en s’amusant avec un bambin de 2 à 4 ans

On le sait désormais, les enfants sont livrés avec un manuel d’auto-éducation. De 0 à 3 ans, ils n’ont pas besoin de nous pour apprendre, leur simple quotidien, chaque seconde, est un apprentissage. Comme le précise Céline Alvarez dans Les lois naturelles de l’enfant « Que faire pour aider l’enfant à construire des fondations solides ? C’est simple. Rien d’extraordinaire. Il faut l’aimer, être présent, le laisser entrer dans nos vies et ne pas l’en isoler, répondre simplement à ses demandes d’interactions sans le surstimuler, lui parler, le rassurer quand il est stressé afin que les hormones de stress n’endommagent pas son petit cerveau immature, le laisser explorer, respecter ses propres rythmes, et enfin, respecter ses besoins physiologiques. ». Nous avons essayé de nous y tenir depuis la naissance d’Alex malgré la tentation de toujours vouloir proposer des activités stimulantes alors qu’un simple environnement adapté et favorisant les apprentissages autonomes est tout ce dont elle a besoin. Mais je n’arrive pas à rester spectatrice et depuis ses 2 ans, j’essaie de lui proposer des jeux d’éveil et de l’accompagner dans ses apprentissages naturels en lui proposant des jeux et activités adaptés à son âge et lui permettant d’apprendre tout en s’amusant. 

M’est donc venue l’idée de cet article Learn & Play : vous partager les jeux et activités qui nous aident à apprendre en nous amusant ! Il ne s’agit absolument pas d’une liste exhaustive et elle est évidemment adaptée à Alex. Je prépare en parallèle des articles focalisés sur les jeux et activités en fonction de l’âge à retrouver ici pour les 0-2 ans et ici pour les 2 à 4 ans! 

img_6479

Alex entrera en septembre 2020 en petite section de maternelle et je n’ai pas pu m’empêcher de penser « préparation », même si j’en mesure l’absurde. 

Nous avons fait le choix de l’école publique pour des questions budgétaires, l’école Montessori de notre commune (seule école alternative proche de chez nous) étant excessivement chère (1400€ par mois). Nous avons été rassurés par plusieurs bons échos sur notre école de secteur alors nous allons tenter le coup, en espérant ne pas s’en mordre les doigts (vous sentez la mère stressée ??) !

Je me suis alors intéressée au programme de la petite section de l’éducation nationale (que vous pouvez retrouver ici) et j’y ai rattaché nos activités.

Les principaux axes du programme de maternelle élaboré par l’éducation nationale sont les suivants :

En partant de ces axes, j’ai élaboré nos propres axes par rapport aux activités proposées à Alex.

Attention, l’idée n’est pas de se mettre la pression : si elle va à l’école, c’est pour y apprendre et découvrir plein de choses et non pour avoir toutes les connaissances  et acquis avant d’y entrer !

L’objectif de cet article est plutôt de montrer que dans les jeux et activités que l’on propose déjà à nos enfants, ils abordent déjà sans même le savoir les axes de ce qu’ils verront à la maternelle et ainsi de réaliser qu’avec pas mal de choses que nous faisons spontanément avec nos enfants, l’apprentissage est déjà là !

  • Le langage : ses sons et ses formes 

Il s’agit ici de la stimulation et la structuration du langage oral et du développement de la compréhension des textes lus par l’adulte et la prise de conscience des composantes sonores et visuelles de la langue. Dans cet axe, les activités et jeux sont tous orientés vers le langage par les formes (lettres) et par l’ouïe (à travers la lecture).

  • Lectures 

La lecture tient une place importante chez nous. Tout d’abord car personnellement j’aime beaucoup lire, mais surtout parce que je sais tous les bienfaits de la lecture pour les enfants. Alors imaginez mon angoisse quand j’ai réalisé que ma fille ne s’intéressait pas aux livres ! Dès que je prenais un livre ou qu’elle me tendait un livre pour lire, je commençais à lire et au bout de quelques secondes, elle s’en allait vaquer à d’autres occupations… J’étais inquiète (en bonne mère wannabe parfaite) et franchement déçue de ce désintérêt.

img_7147

Mais nous l’avons observée et avons compris que nous nous étions trompés : elle s’intéressait bien aux livres mais pas à ceux auxquels nous souhaitions qu’elle s’intéresse. Et commença alors sa grande passion des livres musicaux ! Nous avons donc une belle collection de livres Gründ à la maison. A partir de 1 an, elle a commencé à beaucoup aimer aussi les livres « interactifs » comme les séries de Petit Lapin ou les imagiers, les livres avec de vraies photographies comme Mon imagiers des émotions et La journée de bébé.

Puis peu à peu, surtout depuis ses 2 ans, elle a commencé à s’intéresser à d’autres livres, à vouloir qu’on les lui lise, à demeurer concentrée le temps de la lecture et à écouter attentivement. Comme quoi chaque enfant est différent et chaque chose en son temps !    

Nous avons donc introduit des livres plus longs et des histoires plus « complexes ». Ces moments de lecture, surtout avant la sieste et avant le coucher du soir sont devenus de vrais moments instructifs. On ne se contente pas de lire les livres. C’est elle qui choisit ses lectures. Ça peut paraître bête à certains et naturel à d’autres mais c’est important car c’est accorder de l’importance à ce qu’elle aime et son avis sur les choses. Inévitablement, il y a du coup des périodes où nous lisons les mêmes (parfois LE même) livres en boucle !

img_7159

Dans la façon de lire, il y a plein de moyens d’inclure de « l’enseignement » et de faire de ces moments de lecture non seulement un moment intime et de détente mais également un moment ludique et instructif.

Le principal outil est l’interaction : avec Alexia nous commentons beaucoup les pages, et elle interagit pour commenter les expressions des personnages, poser des questions puis nous posons des questions à notre tour « mais que fait-il là ? », « il pleure », « et pourquoi pleure-t-il ? », « parce qu’il es tombé de l’arbre ! ». Ces interactions lui permettent de mieux comprendre les histoires, stimulent sa créativité et son imaginaire quand les questions posées sont des questions ouvertes et lui permettent de s’approprier le livre lu. Pour les enfants qui ne parlent pas encore, on pose des questions qui ont pour réponse oui/non ou qui permettent à l’enfant de montrer des images du livre du doigt ! Si on pratique la langue des signes avec bébé, on peut également signer pendant la lecture. 

On s’adapte ! Pour certaines histoires, elle ne souhaite pas parler et souhaite simplement écouter. Ce sont généralement les histoires qu’elle connaît par cœur au bout de quelques semaines. Il suffit de bloquer intentionnellement sur un mot pour qu’elle déroule tout le reste de la phrase comme par magie !

Même si à 2/3 ans, il est beaucoup trop tôt pour parler lecture par eux-même, la lecture permet à l’enfant de visualiser très tôt les mots, les lettres, leurs formes ainsi que les sons.

Bref, les livres sont un excellent outil à la portée de tous pour appréhender doucement le langage et la richesse de vocabulaire !

Sans compter sur le rôle des livres pour accompagner les étapes et épreuves de la vie. Les livres sont précieux pour préparer nos enfants à des événements (entrée à l’école, garde, mariage, séparation, arrivée d’un nouvel enfant) comme pour leur expliquer des événements inattendus (décès, accident).

  • Histoires 

Il n’y a pas que la lecture qui permet d’appréhender le langage, il y a également les histoires racontées par les adultes ou les boîtes à histoires comme l’Ocarina ou la Lunii. Ici, nous avons les deux et Alex, même à 3 ans, n’accroche pas encore avec Lunii et nous non plus. Sur l’Ocarina, nous lui mettons toute sa musique et on peut y charger des histoires également, il fonctionne comme un disque dur. C’est cher à l’achat (95€) mais chez nous il a déjà été rentabilisé jusqu’au dernier cent !

img_7623

 

  • Jeux autour des lettres, de l’alphabet, des tracés 

Depuis qu’elle a 2 ans et demi, on a commencé à appréhender les lettres et l’alphabet toujours sans rien imposer et dans le jeu.

Moi je suis un peu le genre de mère relou qui casse tous les jeux pour y caser de l’apprentissage mais je me soigne parce que je vois bien que ça la saoule.

Alors voici les différents outils que l’on utilise pour la familiariser avec les lettres.

On a commencé à appréhender les lettres avec les puzzles à lettres. Tout d’abord comme un puzzle classique (bien avant 2 ans) puis rapidement en lui expliquant le son de chaque lettre et ses utilisations à  « A comme Alexia », « B comme Baleine », etc.

img_7152

C’était une première façon ludique de se familiariser avec les lettres et l’alphabet. En même temps, nous écoutions la chanson de l’alphabet (qu’elle connait par cœur désormais à 3 ans – moyennant un petit remix vers les « q, r, s, t » !).

Récemment, nous avons introduit d’autres activités et jeux autour des lettres. Certains dénichés sur vinted, d’autres reçus via un partenariat et certains fait par mes soins et mon amie la plastifieuse !

Sur vinted, j’ai déniché 2 jeux qui permettent bien d’appréhender de manière ludique les lettres : l’un sous forme d’assemblage et l’autre sous forme de tableau magnétique. Ils ne sont pas parfaits et je leur trouve tous deux des défauts (notamment le choix des mots) mais ils ont le mérite d’être une bonne entrée en matière.

Sur les lettres elles-même et leur reconnaissance, j’aime beaucoup lui proposer de réécrire les mots que j’ai préalablement écrit sur un papier. Je trouve que ça travaille l’association et la reconnaissance de lettres qui ne seront pas toujours écrites de façon identique.

Lettres shoppées sur vinted à quelques euros dans le thème déco

 Lettres fabriquées maison imprimante + plastifieuse 

img_7154

Je me sers également de ces lettres pour les suspendre dans le salon et on les répète dès qu’on passe devant ! Puis, lorsque c’est assimilé, on change de lettres !

A bientôt 3 ans, Alexia reconnaît et sait nommer les lettres suivantes : A, O, S, W, X, Y et Z. Ça vient doucement et je ne souhaite pas la brusquer pour ne pas la braquer, d’autant qu’elle n’est absolument pas à la bourre !

Récemment, nous avons reçu de la part de la super marque Hop Toys, des lettres d’imprimerie Montessori ! Alexia les découvre peu à peu et commence doucement à jouer avec.

img_6879

Lettres cursives ou lettres en script ? 

Je fais partie de l’école qui considère qu’il est préférable d’apprendre aux enfants les lettres en script. Pourquoi ? Dans tout son environnement se trouvent des choses écrites : les panneaux d’affichage, les journaux, les livres, l’ordinateur, les étiquettes, etc… Et tous ces supports sont libellés en lettres scriptes. Ainsi, je trouve qu’avec l’apprentissage en script, on permet à l’enfant d’être encore plus autonome puisqu’il pourra lire tout ce qui l’entoure et compose son environnement quotidien ! 

Enfin, récemment nous avons commencé à aborder les tracés ! On les appréhende de manière ludique avec le jeu magnétique labyrinthe de Haba ou encore avec des activités du type tracer les lettres dans un bac de semoule qui font appel à l’observation et au toucher en même temps ! Côté plus formel, j’ai acheté un cahier ardoise Montessori de Hachette pour les premiers tracés, et c’est validé ici !

Les pochoirs de chez Tangram Montessori sont top également pour accompagner ses tracés.

Alternatives : chez Hoptoys, plein de produits adaptés aux tracés, ici, et chez Tangram Montessori une multitude de produits également à retrouver ici !

  • Musique et chant

Dernier point de l’axe langage, évidemment : le chant et la musique ! Nous sommes une famille très musicale. Pas que nous fassions spécifiquement de la musique (bien que j’ai fait du piano pendant 15 ans), mais nous vivons en musique. La musique est présente dès le réveil et jusqu’au coucher. Alex est donc très en demande et apprécie énormément de danser et chanter. Je suis persuadée qu’il s’agit d’un moyen très facile d’amener l’enfant au langage et à ses sons. Comptines, chansons de la variété française et même anglaise si on veut, tout est bon pour éveiller les sens !

Pour faciliter son autonomie dans la musique, elle a accès à son Ocarina où toutes ses musiques sont chargées. Sur l’ipad qui est relié aux enceintes de la maison, elle a une playlist avec ses favoris Deezer du moment. Elle a également plusieurs instruments : un petit piano, un xylophone et une flûte.

  • Les activités physiques 

La pratique d’activités physiques et artistiques contribue au développement moteur, sensoriel, affectif, intellectuel et relationnel des enfants. Qui plus est, les enfants ont besoin de se dépenser et ressentir les différentes émotions que leur procurent les activités physiques. Dans cet axe, les jeux et activités proposés ont tant pour but de lui permettre d’explorer ses possibilités physiques que de développer ses habiletés motrices et son équilibre. 

Et autant vous le dire, nous avons une bambine trèèèèès active alors les activités physiques, c’est son dada !

En intérieur, nous lui proposons plusieurs types d’activités.

Quotidiennement, la danse. Nous dansons énormément et elle demande spontanément dès qu’on rentre du boulot que l’on mette la musique et que l’on danse en famille. On apprend de nouveaux pas, on découvre de nouvelles chansons. Récemment, elle a appris le pas chassé et c’est un des trucs les plus mignons que j’ai vu !

img_6314

A la maison, nous avons également une planche d’équilibre de la marque Utukutu ! J’étais plutôt perplexe avec cet objet et en fait, elle l’utilise quotidiennement : pour se balancer, en tant que toboggan en la posant sur le canapé, en jouant à des jeux d’équilibre, en tant que passerelle, autant de possibilités d’utilisations que lui suggère son imagination !

Toujours à la maison, nous lui proposons régulièrement des parcours moteurs ! Nous nous servons de la planche, du tunnel, des canapés, de son trotteur et de tout ce qui nous passe sous la main pour lui créer des parcours moteurs maison. Certes, ce n’est pas digne d’un parcours avec du matériel de pro, mais ça l’amuse beaucoup et ça lui permet de travailler sa motricité en même temps ! Il y a beaucoup de matériel disponible chez Hop Toys (à retrouver ici), et je pense que nous allons bientôt faire l’acquisition de quelques uns pour enrichir nos parcours !

En extérieur, nos deux activités préférées son le trampoline et l’escalade. Pas loin de chez nous, un gros centre de trampoline (Jump XL) propose tous les samedis et dimanches de 10h à 11h, une session spéciale kids. Dès lors qu’Alex est réveillée assez tôt et le souhaite, mon mari l’y emmène et elle passe 1 heure à sauter dans tous les sens et sur des trampolines aux sensations différentes ! Du côté de l’escalade, nous ne sommes pas bien lotis près de chez nous car tous les centres n’acceptent les enfants qu’à partir de 4 ans. Mais nous avons trouvé un centre d’escalade à côté de chez mes beaux-parents (Arkose) et on l’y emmène dès que l’occasion se présente. Le parcours est vraiment adapté aux jeunes enfants et elle adore ça ! Ça lui permet de bosser sa motricité, son équilibre et la coordination de ses membres, c’est extra !

a60e40da-a4a4-4672-92bc-3645d9923695

A partir de septembre, nous allons également l’inscrire à la Baby Gym dans notre commune (si nous arrivons à avoir une place !).

  • Les activités artistiques 

Ce domaine d’apprentissage se réfère aux arts du visuel (peinture, sculpture, dessin, photographie, cinéma, bande dessinée, arts graphiques, arts numériques), aux arts du son (chansons, musiques instrumentales et vocales) et aux arts du spectacle vivant (danse, théâtre, arts du cirque, marionnettes, etc.).

  • Peinture / Dessin / Collages / Pâte à modeler

Les activités artistiques permettent d’aller chercher l’enfant dans son imaginaire et sa créativité, d’améliorer sa dextérité et de lui permettre d’exprimer ses émotions autrement que par des mots.

Nous proposons régulièrement à Alex des activités artistiques. Elle adore la peinture et particulièrement la gouache solide. Ce qui convient très bien à sa maniaque de mère !!

Elle peint très peu en freestyle et aime être guidée et accompagnée : par exemple, elle aime peindre des dessins que nous aurons préalablement réalisés (on fait pas mal de décalquage de personnages qu’elle aime bien Reine des neiges, Peppa Pig, etc) ou encore peindre l’intérieur de dessins de formes.

Sinon sa passion, ce sont les cahiers de collage Usborne. C’est terrible, elle peut s’en enfiler un entier en 3 jours ! Ça fait un sacré budget à 10 balles le cahier ! Donc nous essayons de trouver des alternatives et de lui proposer pas mal d’activités autour des gommettes !

Enfin, the last but not the least : la pâte à modeler ! Elle adore ça et peut y passer vraiment beaucoup de temps ! Encore une fois, ce n’est toutefois pas une activité qu’elle aime faire seule. Elle nous demande toujours de l’accompagner et de lui faire les formes et moules pour qu’elle joue avec.

Notre seul problème est qu’elle ne veut pas jouer avec de la pâte à modeler clean maison, elle préfère la puante et chimique Play Doh à mon grand désarrois.

Petites variantes : le sable magique ou la pâte à sel !

Le sable magique, on essaie de ne le sortir que l’été afin qu’elle y joue dans le jardin car chaque fois qu’elle y a joué en intérieur, il y en avait absolument partout !!

img_0364

  • Sorties : musées, contes, chants, cinéma

Quand on me parle de sorties avec un bambin de 2/3 ans, j’ai juste envie de rire et de répondre à la personne « c’est une blague ? »

Une fois cette première réaction évacuée, la réalité est que ça se tente très bien si la sortie leur est adaptée !

En termes de sorties « culturelles », nous n’en faisons pas régulièrement car (1) Alex préfère quand même les activités physiques alors nous privilégions les activités où elle va se dépenser, et (2) n’étant en famille que le weekend, les plannings se remplissent assez rapidement ! Et (3) sortir à Paris le weekend c’est juste suicidaire.

Nous avons déjà fait la classique Cité des sciences à La Villette à Paris et plus précisément la Cité des enfants (2 à 7 ans). C’était super !

Ma mère l’a également emmenée à une expo pour les enfants organisée à la Fondation Vuitton dans le Bois de Boulogne et Alex a beaucoup aimé ! C’était fait pour les enfants avec une expo menée par une histoire et une petite danse et comptine à la fin, vraiment chouette.

Sur une base plus régulière, elle va une fois par mois avec sa nounou à la médiathèque de notre commune pour écouter des contes ou comptines en fonction de l’intervenant programmé.

Nous allons bientôt essayer une séance cinéma enfant aussi ! Il s’agit de séances composées de plusieurs court-métrages qui permettent donc de quitter la salle si l’enfant n’accroche pas.

Toutes ces sorties permettent à l’enfant de faire de nouvelles découvertes, de se trouver mêlé à d’autres enfants, d’écouter des intervenants et d’appréhender un nouvel environnement.

  • Découvrir les chiffres et leurs utilisations

Alexia se montre très intéressée par les chiffres et ce, depuis longtemps !

Petit point culture générale : chiffres ou nombres ?

Il n’y a que 10 chiffres :  1 à 10 et à l’image de ce qui se passe entre les lettres et les mots, les chiffres servent à écrire des nombres !

Elle compte jusqu’à 10 depuis longtemps et s’intéresse désormais à la forme des chiffres.

D’un point de vue oral, on écoute souvent des chansons sur les chiffres et elle aime compter sur ses doigts.

Du côté des jeux et activités : nous avons reçu de la part de Tangram Montessori, les Sumblox. Les SumBlox, ce sont des blocs de bois permettant de comprendre de manière sensorielle les quatre opérations ! La hauteur de chacun des blocs correspond en effet à sa valeur : en empilant le bloc « 2 » et le bloc « 3 », on obtient la même hauteur que le bloc « 5 ». Evidemment, Alexia est trop petite pour cette utilisation aujourd’hui. Pour le moment, elle appréhende le jeu, s’en sert comme un jeu libre. Mais elle tout de suite reconnu les chiffres. Elle y joue tous les soirs sans exception. J’étais, je dois l’avouer, assez étonnée de son intérêt pour le jeu ! Elle construit des tours avec son père, des maisons. C’est un jeu qui nous suivra très longtemps et je pense un super investissement rentabilisé à coup surs !

Nous appréhendons également les chiffres et le fait de compter par le biais des jeux de société : le dé, les cases, autant d’occasions de compter. Sur ce plan, les deux jeux phares sont les jeux Haba : Saute nuages et Mon petit verger.

  • Explorer et comprendre le monde et son quotidien

Ici c’est généralement son père qui s’y colle et qui lui propose des expériences et des activités.

Notre source principale est le site Naître et grandir qui est un vrai vivier d’activités ! Je ne partage pas toutes leurs publications et toutes leurs positions mais en termes d’activités, il y a vraiment des trucs chouettes ! Il y en a beaucoup d’autres et l’internet et Instagram, pullulent d’idées d’activités et d’expériences !

Je ne vais pas énumérer toutes les activités et expériences, mais dernièrement mon mari lui a proposé des expériences sympas comme les couleurs magiques (ci-dessous) ou les réactions entre le chaud et le froid.

Pour l’aider dans son exploration et sa compréhension du monde, nous utilisons beaucoup les animaux Schleich. Il faut dire que nous en avons beaucoup, du coup on les utilise à toutes les sauces !

img_8350

Un autre jeu qu’elle adore, qui est super et qui plus est, évolutif, c’est le jeu Hello World. Il s’agit d’un map monde aimantée et de nombreux éléments à y placer. Ce jeu est top car lorsque l’enfant est petit les éléments peuvent se placer par couleurs, puis à mesure que l’enfant grandit, le jeu peu se complexifier ! Même nous, on apprend plein de trucs !

Enfin, dernière chose, nous essayons d’appréhender le quotidien : savoir quel jour on est, quels sont les rituels de la journée, quelle saison, etc.

On se sert du calendrier Aeiou Baby pour la date, le jour, la saison, etc. C’est un super outil pédagogique et super simple. Elle y change tous les jours le jour, la date (avec notre aide évidemment!), l’heure, la météo ! Et quand c’est approprié, le mois, la saison. On a longtemps cherché un calendrier simple car tout ce que l’on trouvait intégrait toujours des notions plus complexes ou d’organisation, alors on est ravis !

Pour les saisons, elle fait également des « tableaux » de saisons avec sa nounou, activité facile et sympa à faire ! Possible lorsque l’on a le temps, de proposer des bacs sensoriels de saisons : Hop Toys en propose mais on peut aussi les composer soi-même !

bac_sensoriel_automne

  • Conclusion 

Pour conclure, j’espère que cet article vous aura donné quelques idées d’apprentissage par le jeu ! J’espère aussi que vous n’en sortirez pas en vous disant « olala mais moi je fais pas tout ça, je suis nul(le) !! ». Je vous rappelle que je travaille 10h par jour et que je propose seulement quelques (voire parfois qu’une) activités par semaine à Alex, le plus souvent concentrées le weekend. On est loin de faire 1000 activités par jour !!! On fait comme on peut et quand on peut !! Et rappelons que les apprentissages majeurs de nos enfants se font au sein de leur quotidien, de l’observation et de leurs propres expériences ! 

L’idée est principalement de vous montrer qu’on peut lier le ludique et l’instructif assez facilement.

4 commentaires sur “Learn & Play : apprendre en s’amusant avec un bambin de 2 à 4 ans

  1. Super, merci beaucoup pour cet article, rangé dans mes favoris. Mon fils n’ayant que 10 mois, je me demandais si vous aviez des incontournables pour les 10-18 mois ?
    Merci encore !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s