Test et Avis : tire-lait électrique double pompage Freestyle Flex de Medela

Test et Avis : tire-lait électrique double pompage Freestyle Flex de Medela

Cet article me tient particulièrement à cœur car j’ai une affection particulière tant pour la marque que pour ce modèle ! Pendant 13 mois (jusqu’aux 18 mois d’Alex), j’ai tiré mon lait quotidiennement au bureau, en déplacement, dans les toilettes de l’aéroport, dans les toilettes du lounge de l’Eurostar, dans les toilettes des bureaux de mes contreparties. J’ai prétexté des calls pour faire une pause tirage pendant les longues journées de négociations, j’ai subi nombre d’engorgements parce que je ne pouvais pas tirer au moment opportun. Mon Medela Freestyle a été mon compagnon de route et a été rentabilisé jusqu’au dernier centime de sa valeur !

Alors lorsqu’on me donne l’opportunité de tester sa nouvelle version, le Freestyle Flex, je jubile ! Poursuivre la lecture de « Test et Avis : tire-lait électrique double pompage Freestyle Flex de Medela »

Sevrage induit : notre expérience avec un bambin de 33 mois

Sevrage induit : notre expérience avec un bambin de 33 mois

J’ai mis un peu de temps avant d’écrire cet article, comme pour prendre le recul nécessaire avant de vous partager notre histoire.

Car cet article c’est surtout ça : notre histoire de sevrage. Celle des Novas. La fin de notre aventure lactée. Et j’insiste là-dessus, car ce n’est ni un mode d’emploi, ni une recette de sevrage universelle.

Je le clame haut et fort car depuis qu’Alex est sevrée, je reçois régulièrement des demandes de conseil en sevrage sur Instagram.

Or, il m’est difficile, voire impossible, de dispenser ces conseils. La relation d’allaitement est tellement intime, l’aventure lactée tellement propre à la famille concernée qu’il me parait impensable de lui appliquer un mode d’emploi unique, un protocole prédéfini pour y mettre fin.

Pour revenir à notre histoire, nous sommes donc passés par un sevrage décidé par nous, les parents. Ma fille ne s’est pas sevrée naturellement. J’ai beau militer en faveur de la normalisation de l’allaitement, de sa banalisation et de la diffusion d’une information exacte et documentée, cela n’a jamais été mon objectif. Et je ne m’en suis jamais cachée ! Je pensais allaiter 4 mois, puis 6, puis 12, puis 18, puis j’ai arrêté de compter. L’ambivalence de l’allaitement nous a conduit à envisager le sevrage plus d’une fois, tantôt nocturne, tantôt total, sans jamais le mettre en œuvre. C’est ça aussi la magie et la puissance de l’allaitement, une aventure riche en émotions et en contradictions ! Poursuivre la lecture de « Sevrage induit : notre expérience avec un bambin de 33 mois »

J’allaite encore et alors ? : petit guide de survie de l’allaitement non écourté

J’allaite encore et alors ? : petit guide de survie de l’allaitement non écourté

Vous aviez beaucoup aimé le petit guide de survie des fêtes de famille (à retrouver ici), je vous propose un nouveau petit guide de survie, cette fois-ci focus allaitement non écourté !

img_6368

Alors comme d’habitude, on s’arme de son plus beau second degré et on vient rire un coup parce que comme j’aime à le dire mieux vaut en rire qu’en pleurer !

Faut pas se leurrer, celles qui se prennent le plus de remarques intrusives, désobligeantes, de jugements, de regards en biais, ce ne sont pas les allaitantes de bébés, ni les biberonnantes d’ailleurs. Non, les allaitantes de bébés jouissent d’une aura d’admiration jusqu’à 4 à 6 mois, âge à partir duquel les biberonnantes prennent le relais et endossent à leur tour la couronne de la « bonne mère ». Celles qui se sentent le plus ovnis, sont celles qui font partie de la rare population d’allaitantes de bambins.

Mais avant toute chose, un bambin c’est quoi ?

Poursuivre la lecture de « J’allaite encore et alors ? : petit guide de survie de l’allaitement non écourté »

Reprise du travail: comment concilier la reprise et la poursuite de l’allaitement ?

Reprise du travail: comment concilier la reprise et la poursuite de l’allaitement ?

Ce jour arrive tôt pour certaines, plus tard pour d’autres, jamais pour les plus chanceuses !!

Chez nous, la reprise était prévue pour les 5 mois d’Alex. Le lundi 28 août, je devais reprendre le travail. Au mois de juin, nous avons trouvé notre co-famille et notre super-nounou pour la garde partagée. Lors de notre premier entretien, la nounou m’a demandé si à la rentrée elle devra donner mon lait ou si nous passerions au lait en poudre la journée. Et pour être tout à fait franche, avant qu’elle ne me pose cette question tout à fait anodine, je n’avais jamais envisagé la poursuite de l’allaitement exclusif à la reprise. J’étais persuadée que l’allaitement en journée devait s’arrêter lorsque le boulot reprendrait.

Poursuivre la lecture de « Reprise du travail: comment concilier la reprise et la poursuite de l’allaitement ? »