La réalité de mon post-partum

La réalité de mon post-partum

Cela a beau être mon deuxième enfant et donc mon second post-partum (j’écris second en pleine conscience, car il n’y aura pas de troisième !), je ne pensais pas pouvoir encore tomber de haut avec toute la préparation que j’avais faite. Et pourtant !

C’est une période souvent négligée principalement pour deux raisons : d’une part, car notre société la nie en exigeant de la mère à ce qu’elle soit sur pieds le plus rapidement possible, et d’autre part, car ses enjeux sont bien trop méconnus des jeunes mamans et de leur entourage.

Cette période, je l’avais complètement sous-estimée lors de ma première grossesse. Je me suis retrouvée avec des suites de couche compliquées moralement, un manque d’accompagnement et d’écoute. Notre démarrage d’allaitement foireux y était pour beaucoup mais également une charge mentale non libérée et ce dictat du « je dois vite être en forme et que tout redevienne comme avant! », ou encore « ça ne doit pas être difficile, c’est tellement beau d’avoir un enfant, de quoi je me plains », « je n’y arrive pas, je suis nulle… » et autres joyeusetés ! Poursuivre la lecture de « La réalité de mon post-partum »

Comment l’hypnose et la méditation peuvent-elles m’aider dans ma parentalité ?

Comment l’hypnose et la méditation peuvent-elles m’aider dans ma parentalité ?

Je n’ai pas vécu de choses plus difficile, challenging et épuisante que la parentalité. Ne me comprenez pas mal, je ne regrette pas une seconde de ma vie de mère, j’embrasse de tout mon corps et de toute mon âme la maternité. Mais force est de constater que c’est la mission la plus difficile qui m’ait été donnée d’entreprendre. Je ne vous apprends rien, la parentalité ce n’est pas le monde des bisounours : entre les difficultés inhérentes à la parentalité qui découlent de la méconnaissance et de l’apprentissage continu de ce rôle et la constante prise de recul qu’il implique, c’est dur. Personne n’accouche de son enfant avec un Bac+5 en parentalité, personne. La théorie devient rapidement insuffisante face à la pratique. Bref, on doute, on craque, parfois on s’effondre. Et si on n’est pas en mesure de puiser dans le village qui nous accompagne les ressources nécessaires ou que ce village est inexistant, on peut rapidement toucher le fond.

Alors aussi terre à terre que je puisse être, je souhaite vous parler des quelques choses qui, moi, m’ont aidées dans ma parentalité. Poursuivre la lecture de « Comment l’hypnose et la méditation peuvent-elles m’aider dans ma parentalité ? »