La diversification mixte (purées/DME)

La diversification mixte (purées/DME)

Pour être tout à fait transparente et honnête avec vous, c’est un sujet qui ne m’a pas beaucoup questionnée lorsque la question de l’introduction des solides s’est posée avec Alex. Pourquoi ?

Parce que je n’avais tout bonnement connaissance d’aucune alternative à la diversification dite « classique ». A cette époque mon point de repère était ma sacro-sainte pédiatre et elle était formelle : on commence à partir de ses 4 mois selon l’ordre plutôt flou qu’elle notait dans son carnet de santé. Sans prise en compte du fait qu’elle était exclusivement allaitée.

Alors ma petite, ma toute-petite chouquette a pris ses premières purées lorsqu’elle a eu 4,5 mois. Elle ne tenait pas assise évidemment, ne portait encore pas réellement à la bouche seule, et avec du recul, je ne suis même pas sure qu’elle manifestait spécialement d’intérêt pour la nourriture non plus d’ailleurs.

Mais au fil de sa diversification, l’envie de m’informer a pris le dessus face à la nonchalance de ma pédiatre et je découvrais doucement la diversification « menée par l’enfant » (dite DME). Mais impossible pour nous de nous lancer : allaitement compliqué, démarrage de garde à 5 mois pile et une nounou qui ne « se sent pas », moi qui n’ai de toute façon pas suffisamment confiance eu égard à la peur de l’étouffement de la laisser faire ça avec un tiers. C’était vite vu, la diversification classique nous continuerons. Poursuivre la lecture de « La diversification mixte (purées/DME) »

Comment choisir son mode de garde ou la personne qui va s’occuper de mon enfant ? Pistes et témoignages

Comment choisir son mode de garde ou la personne qui va s’occuper de mon enfant ? Pistes et témoignages

C’est LA grande question de tout parent qui doit reprendre le chemin du travail…

Comment choisir son mode de garde ? Crèche, assistante maternelle, garde partagée, autant de possibilités. Parfois, on n’a pas le choix, il n’y a pas de place en crèche, ni chez l’assistante maternelle alors on se voit contraint de se tourner vers une garde à domicile simple ou partagée avec une autre famille. Et dans ce cas, ou dans le cas de l’assistante maternelle, comment choisir la personne qui va s’occuper de mon enfant ? Comment peut-on être surs de ne pas s’être trompés ?

Le souci en France, c’est que la durée du congé maternité est si courte que les parents se trouvent contraints, souvent avant même la naissance de bébé, d’avoir déjà solutionné la question du mode de garde.

Or, on sait à quel point la naissance de bébé peut bouleverser nos principes, à quel point elle entraîne une matrescence chez les parents et à quel point nos critères peuvent être différents avant et après la naissance… Poursuivre la lecture de « Comment choisir son mode de garde ou la personne qui va s’occuper de mon enfant ? Pistes et témoignages »

Test et Avis : tire-lait électrique double pompage Freestyle Flex de Medela

Test et Avis : tire-lait électrique double pompage Freestyle Flex de Medela

Cet article me tient particulièrement à cœur car j’ai une affection particulière tant pour la marque que pour ce modèle ! Pendant 13 mois (jusqu’aux 18 mois d’Alex), j’ai tiré mon lait quotidiennement au bureau, en déplacement, dans les toilettes de l’aéroport, dans les toilettes du lounge de l’Eurostar, dans les toilettes des bureaux de mes contreparties. J’ai prétexté des calls pour faire une pause tirage pendant les longues journées de négociations, j’ai subi nombre d’engorgements parce que je ne pouvais pas tirer au moment opportun. Mon Medela Freestyle a été mon compagnon de route et a été rentabilisé jusqu’au dernier centime de sa valeur !

Alors lorsqu’on me donne l’opportunité de tester sa nouvelle version, le Freestyle Flex, je jubile ! Poursuivre la lecture de « Test et Avis : tire-lait électrique double pompage Freestyle Flex de Medela »

Test et avis sur le porte-bébé évolutif Isara The One

Test et avis sur le porte-bébé évolutif Isara The One

Lorsque nous cherchions le porte-bébé toddler parfait, j’étais encore loin d’avoir écrit l’article dédié sur le blog (à retrouver ici) ! Mais lors de mes recherches, je suis tombée amoureuse du porte-bébé toddler de la marque roumaine Isara. Suite à mon article sur leur toddler (à retrouver ici), la marque m’a proposé de tester leur modèle phare le porte-bébé évolutif The One !

Poursuivre la lecture de « Test et avis sur le porte-bébé évolutif Isara The One »

Carrière, attachement et maternage

Carrière, attachement et maternage

Encore un sujet soufflé par des lecteurs et qui revient régulièrement dans nos échanges.

Comment concilier carrière et maternage ? Est-ce compatible ? Le maternage n’est-il l’apanage que des mères au foyer ? Le maternage est-il possible lorsqu’on est séparées 10 heures par jour de nos bébés ? Poursuivre la lecture de « Carrière, attachement et maternage »

Learn & Play : apprendre en s’amusant avec un bambin de 2 à 4 ans

Learn & Play : apprendre en s’amusant avec un bambin de 2 à 4 ans

On le sait désormais, les enfants sont livrés avec un manuel d’auto-éducation. De 0 à 3 ans, ils n’ont pas besoin de nous pour apprendre, leur simple quotidien, chaque seconde, est un apprentissage. Comme le précise Céline Alvarez dans Les lois naturelles de l’enfant « Que faire pour aider l’enfant à construire des fondations solides ? C’est simple. Rien d’extraordinaire. Il faut l’aimer, être présent, le laisser entrer dans nos vies et ne pas l’en isoler, répondre simplement à ses demandes d’interactions sans le surstimuler, lui parler, le rassurer quand il est stressé afin que les hormones de stress n’endommagent pas son petit cerveau immature, le laisser explorer, respecter ses propres rythmes, et enfin, respecter ses besoins physiologiques. ». Nous avons essayé de nous y tenir depuis la naissance d’Alex malgré la tentation de toujours vouloir proposer des activités stimulantes alors qu’un simple environnement adapté et favorisant les apprentissages autonomes est tout ce dont elle a besoin. Mais je n’arrive pas à rester spectatrice et depuis ses 2 ans, j’essaie de lui proposer des jeux d’éveil et de l’accompagner dans ses apprentissages naturels en lui proposant des jeux et activités adaptés à son âge et lui permettant d’apprendre tout en s’amusant. 

M’est donc venue l’idée de cet article Learn & Play : vous partager les jeux et activités qui nous aident à apprendre en nous amusant ! Il ne s’agit absolument pas d’une liste exhaustive et elle est évidemment adaptée à Alex. Je prépare en parallèle des articles focalisés sur les jeux et activités en fonction de l’âge à retrouver ici pour les 0-2 ans et ici pour les 2 à 4 ans! 

Poursuivre la lecture de « Learn & Play : apprendre en s’amusant avec un bambin de 2 à 4 ans »

Accompagnement au sommeil : 40 témoignages sur les bénéfices et les séquelles du manque d’accompagnement

Accompagnement au sommeil : 40 témoignages sur les bénéfices et les séquelles du manque d’accompagnement

Voici un article qui me trotte dans la tête depuis longtemps, et puis après quelques témoignages éparses recueillis sur Instagram, je me suis dit, ça fait longtemps que je n’ai pas fait de compile de témoignages alors lançons un appel à témoins !

Malgré les nuits chaotiques de ma fille, je n’ai jamais manqué à l’appel pour la bonne raison que cet accompagnement est inscrit en moi. Tout est donc parti de mon propre constat : ma mère m’a accompagnée lors de mon sommeil jusqu’à ce que je n’en ressente plus le besoin. A l’époque où elle était avec mon père (de ma naissance à mes 3 ans), il ne voulait pas que l’enfant dorme dans le lit et ma mère dormait par terre à côté de mon berceau ou pendue dessus pour que je puisse passer ma main dans ses cheveux. Puis ils se sont séparés et le lit de ma mère nous a enfin été ouvert à ma soeur et à moi et nous la rejoignions chaque nuit. Je me souviens avoir rejoint son lit jusqu’à 10-11 ans chaque fois que j’en ressentais le besoin. Et encore aujourd’hui, les rares fois où cela arrive, j’aime dormir avec ma mère, je me sens rassurée, je me sens enveloppée. Poursuivre la lecture de « Accompagnement au sommeil : 40 témoignages sur les bénéfices et les séquelles du manque d’accompagnement »

Comment j’ai tenu 3 ans sans dormir !

Comment j’ai tenu 3 ans sans dormir !

NB : Cet article est écrit en partenariat avec Lexomil© et NovaNuit©

Je plaisante évidemment !

Et j’entre directement en matière : la principale chose qui m’a fait tenir si longtemps, c’est bien d’en rire plutôt que d’en pleurer !

Revenons-en aux faits : naissance de notre petit cookie en mars 2017, des premiers mois avec un sommeil diurne et nocturne chaotique. Mince…ce n’est pas ce que j’avais imaginé d’un bébé… Un bébé n’est-ce pas censé dormir tout le temps ? Pourquoi ma fille ne dort-elle pas ? Pourquoi ma fille se réveille-t-elle dès que je la pose ou même que je vais pour la poser ? Pourquoi ma fille ne dort-elle que dans les bras ou sur moi ? Pourquoi ma fille se réveille-t-elle 5829582 fois par nuit ?

Pourquoi personne ne m’a prévenue ????

Poursuivre la lecture de « Comment j’ai tenu 3 ans sans dormir ! »

Reprise du travail et culpabilité

Reprise du travail et culpabilité

Sujet soufflé par une lectrice et que je ne savais pas comment aborder. C’est finalement un sujet assez personnel du coup c’est un article assez personnel aussi. Mais s’il peut parler à certain.e.s alors je me lance !

Lorsque l’on parle de choix dans la maternité, celui qui fait le plus souvent écho à la culpabilité est celui du non allaitement ou de l’échec de l’allaitement. Et pourtant, il y a un autre choix où cette culpabilité est tout aussi présente, c’est celui de la reprise du travail.

Car c’est bien un choix qui nous concerne (presque) toutes. S’il y a celles qui savent d’emblée qu’elles ne travailleront pas une fois bébé arrivé, parce qu’elles ne travaillaient pas avant la grossesse ou parce qu’elles savaient d’ores et déjà que leur choix de congé parental était faisable, ou tout simplement celles qui n’ont eu aucun problème à reprendre, il y a également toutes les autres. Poursuivre la lecture de « Reprise du travail et culpabilité »

Sevrage induit : notre expérience avec un bambin de 33 mois

Sevrage induit : notre expérience avec un bambin de 33 mois

J’ai mis un peu de temps avant d’écrire cet article, comme pour prendre le recul nécessaire avant de vous partager notre histoire.

Car cet article c’est surtout ça : notre histoire de sevrage. Celle des Novas. La fin de notre aventure lactée. Et j’insiste là-dessus, car ce n’est ni un mode d’emploi, ni une recette de sevrage universelle.

Je le clame haut et fort car depuis qu’Alex est sevrée, je reçois régulièrement des demandes de conseil en sevrage sur Instagram.

Or, il m’est difficile, voire impossible, de dispenser ces conseils. La relation d’allaitement est tellement intime, l’aventure lactée tellement propre à la famille concernée qu’il me parait impensable de lui appliquer un mode d’emploi unique, un protocole prédéfini pour y mettre fin.

Pour revenir à notre histoire, nous sommes donc passés par un sevrage décidé par nous, les parents. Ma fille ne s’est pas sevrée naturellement. J’ai beau militer en faveur de la normalisation de l’allaitement, de sa banalisation et de la diffusion d’une information exacte et documentée, cela n’a jamais été mon objectif. Et je ne m’en suis jamais cachée ! Je pensais allaiter 4 mois, puis 6, puis 12, puis 18, puis j’ai arrêté de compter. L’ambivalence de l’allaitement nous a conduit à envisager le sevrage plus d’une fois, tantôt nocturne, tantôt total, sans jamais le mettre en œuvre. C’est ça aussi la magie et la puissance de l’allaitement, une aventure riche en émotions et en contradictions ! Poursuivre la lecture de « Sevrage induit : notre expérience avec un bambin de 33 mois »